Chercher
Français
  • English
  • 正體中文
  • 简体中文
  • Deutsch
  • Español
  • Français
  • Magyar
  • 日本語
  • 한국어
  • Монгол хэл
  • Âu Lạc
  • български
  • Bahasa Melayu
  • فارسی
  • Português
  • Română
  • Bahasa Indonesia
  • ไทย
  • العربية
  • Čeština
  • ਪੰਜਾਬੀ
  • Русский
  • తెలుగు లిపి
  • हिन्दी
  • Polski
  • Italiano
  • Wikang Tagalog
  • Українська Мова
  • Autres
  • English
  • 正體中文
  • 简体中文
  • Deutsch
  • Español
  • Français
  • Magyar
  • 日本語
  • 한국어
  • Монгол хэл
  • Âu Lạc
  • български
  • Bahasa Melayu
  • فارسی
  • Português
  • Română
  • Bahasa Indonesia
  • ไทย
  • العربية
  • Čeština
  • ਪੰਜਾਬੀ
  • Русский
  • తెలుగు లిపి
  • हिन्दी
  • Polski
  • Italiano
  • Wikang Tagalog
  • Українська Мова
  • Autres
Titre
Transcription
À suivre
 

Mangez en fonction de votre karma, partie 1/6

2024-06-13
Lecture Language:English
Détails
Télécharger Docx
Lire la suite

Et pour l’illumination immédiate, vous devez compter sur vos milliers d’éons de bénédictions pour pouvoir la recevoir d’un Maître exceptionnel et puissant. Sans cela, même si vous devenez ascète pendant très, très longtemps et que vous ne mangez même rien, cela ne sert pas à grand-chose. Bien sûr, cela pourrait parvenir à nettoyer une partie de votre karma. Mais le karma physique ne peut à lui seul vous amener à la libération ou vous condamner, car la vision spirituelle est différente de la connaissance extérieure. […]

Bonjour, âmes aimantes. C’est agréable de vous parler à nouveau, même si nous communiquons toujours intérieurement. Je voudrais vous parler de quelque chose. J’ai entendu dire récemment que certains d’entre vous voulaient manger un seul repas par jour juste parce que je vous ai dit que je mangeais une fois par jour. S’il vous plaît, ne copiez pas cela, parce que si vous travaillez encore dans le monde en pleine effervescence, ne soyez pas trop durs avec vous-mêmes. Manger un repas par jour, c’est normalement quand on est en retraite, seul, ou avec des amis de confiance. Autrement, si vous travaillez encore très dur tous les jours et que vous rentrez chez vous, vous devez encore vous occuper de vos proches – votre famille ou même vos animaux-personnes de compagnie, vos amis et vos parents – alors vous ne devriez pas faire cela. Vous pouvez essayer, bien sûr, pendant un certain temps, pour voir comment vous vous en sortez. Mais ne vous forcez pas en pensant que cela vous fera devenir rapidement un Bouddha. Ce n’est pas le cas. Car la quantité de nourriture que vous mangez dépend aussi de votre mérite dans la vie passée ou dans cette vie.

Le vénéré Bouddha illuminé, Il n’avait pas trop de stress à l’époque, parce qu’il n’y avait pas de pollution, aucun changement climatique à craindre... Je veux dire, non pas que le Bouddha S’inquiétait de la vie et de la mort, c’est simplement que les personnes éclairées se soucient toujours des autres – non d’elles-mêmes.

Même de Son vivant, le Bouddha autorisait Ses moines à prendre du jus dans l’après-midi. En effet, à cette époque, le Bouddha Lui-même et les moines ne mangeaient qu’une fois par jour, vers midi. Et normalement, après midi, ils ne prenaient pas de nourriture. Ils buvaient de l’eau, bien sûr. Vous pouvez également faire cela. Mais le Bouddha a expressément dit qu’Il autorisait Ses moines à prendre du jus – toutes sortes de jus de feuilles, jus de légumes et jus de fruits. Je demanderai à l’équipe de l’imprimer pour vous. Ou un instant, je peux aussi vous en parler.

Les instructions du Bouddha se trouvent dans le Mahāvagga, parce qu’un ascète est venu voir le Bouddha pour L’inviter et inviter Ses moines, à manger. À ce moment-là, il était déjà trop tard dans l’après-midi, car le Bouddha et la Sangha des moines ne prennent aucun repas, aucune nourriture solide, après midi. Ils ne mangent normalement que vers midi. L’ascète Keniya prépara donc du jus et l’offrit au Bouddha.

Le Bouddha lui dit : « Veuillez le distribuer aux moines, aux bhikkhus. » Mais les bhikkhus étaient très inquiets, car ce n’était pas le moment de manger, et ils ont donc refusé. Le Bouddha a alors dit : « Oh, c’est bon. Vous pouvez le prendre. » Ensuite, l’ascète Keniya a servi à tous les bhikkhus le jus qu’il avait préparé, jusqu’à ce que tous soient rassasiés et n’en veuillent plus.

À cette occasion, le Bouddha donna également une instruction, Il s’adressa aux bhikkhus et dit : « Je vous autorise, ô Bhikkhus, huit sortes de choses à boire : le sirop de mangue, le sirop de jambu, le sirop de plantain, le sirop de moka, le jus de raisin, le sirop fait à partir de la racine comestible du nénuphar, le miel et le sirop de phārusaka. Je vous autorise, ô Bhikkhus, le jus de tous les fruits, à l’exception du jus préparé à partir du maïs. Je vous autorise, ô Bhikkhus, à boire des boissons préparées à partir de toutes sortes de feuilles, à l’exception des boissons préparées à partir de potherbes. » Je suppose que les potherbes ressemblent à la menthe poivrée ou au romarin. Et le Bouddha a continué à dire : « Je vous autorise, ô Bhikkhus, à boire des boissons préparées à partir de toutes les fleurs, à l’exception du jus de réglisse. Je vous autorise, ô Bhikkhus, à utiliser le jus de canne à sucre. » Ce sont tous ces jus que le Bouddha a permis à Ses moines de boire, bien que l’heure de midi soit déjà passée. Et même avant cette occasion, les moines étaient autorisés à prendre de la nourriture lorsqu’ils voyageaient ou dans une situation similaire lorsque l’heure exacte du repas était incertaine.

Donc, si vous envisagez vraiment de prendre un repas par jour, alors, s’il vous plaît, suivez les instructions du Bouddha, comme je vous les ai dites. Le miel était également autorisé. Mais normalement, même avant ça, le Bouddha autorisait l’utilisation du miel à des fins médicinales, et à le conserver durant 7 jours seulement. Je ne prends aucun de ces jus. Je l’ai rarement fait, peut-être deux ou trois fois dans ma vie.

Ils sont agréables, ils sont acceptables. Vous pouvez les prendre l’après-midi, au cas où vous insisteriez pour prendre un repas par jour à midi. Mais attention, vous devez vous nourrir suffisamment, parce que vous travaillez encore dans le monde et que vous êtes influencés par les énergies des personnes de votre entourage qui sont affamées et qui ont de l’appétit. Si vous pensez qu’en étant ascète ou en ne mangeant qu’une fois par jour, vous deviendrez un Bouddha, ce n’est pas le cas.

Vous devez également manger en fonction du karma qui vous a été attribué au cours de cette vie. Je l’ai aussi fait moi-même. J’ai aussi été respirienne pendant quelques temps, et ça a fonctionné jusqu’à ce que le Ciel m’arrête, car ce n’est pas utile pour mon travail spirituel. En effet, à travers plus de karma lié à la nourriture, il y aura plus de Bénédictions pour le monde ! Car mon petit corps physique, il ne fait que tout ce qu’il peut physiquement ! Mais je vous le dis, c’était une telle liberté, une telle légèreté – comme flotter – que j’ai été très triste d’arrêter ! Je suis encore triste en y repensant.

Alors s’il vous plaît, ne forcez pas votre corps à le faire, même si la volonté est forte et que tout ce que vous voulez peut être fait. Mais si votre karma est conçu autrement ou si vous n’avez pas une pratique spirituelle très forte et une force spirituelle intérieure, alors votre corps pourrait vous faire défaut. Alors, svp, vous pouvez essayer pendant un certain temps pour voir comment cela se passe. Si cela ne fonctionne pas, vous devez tenter de vous réadapter à votre ancien menu progressivement, tant que c’est végan. Je n’aimerais pas donner l’impression à l’un d’entre vous que l’ascétisme est une nécessité dans notre pratique. Non, non, non. Non. S’il vous plaît, soyez normaux. Soyez normaux. Profitez de tout ce que vous pouvez vous permettre et de votre vie. Vous avez déjà évité tant de choses, et je vous en suis très reconnaissante. Essayez donc d’être modérés en tout. L’ascétisme en soi ne vous apporte pas grand-chose. Je dois vous le dire honnêtement.

L’essentiel est que vous pratiquiez la bonne méditation et le bon mode de vie. Vous devez recevoir une « méthode » de méditation de la part d’un véritable Maître éclairé et compétent qui possède un énorme Pouvoir afin qu’Il/Elle puisse le donner à quiconque a la chance de Le ou La rencontrer et de Lui demander cette plus grande de toutes les faveurs sur Terre et dans l’Univers – c'est-à-dire l’initiation par la Grâce pour l’illumination. Vous voyez, parce que l’illumination spirituelle est quelque chose qui est à l’intérieur de votre être réel. Elle ne vient pas de l’habit extérieur, qui est le corps qui abrite votre âme. Maintenant, supposons que le câble électrique soit très beau, et bien entretenu, mais qu’il n’y ait pas de connexion à la source électrique, alors la lumière ne s’allumera pas, et tout autre instrument qui a besoin d’électricité ne fonctionnera pas. Il doit être connecté à la puissance de l’électricité.

De même, si nous prenons bien soin de notre corps, mais que nous n’avons pas de connexion avec la véritable source de la Puissance de Dieu à l’intérieur, alors c’est inutile. Bien sûr, le câble électrique doit être bien entretenu pour que l’électricité puisse circuler et être utilisée à d’autres fins. Mais il ne faut pas abuser du câble électrique. Il n’est pas nécessaire d’apporter un soin particulier au câble électrique, mais vous devez bien l’entretenir, suffisamment. Vous ne devez pas décorer votre câble électrique avec des fleurs de la soie, du velours ou tout autre beau tissu, ni le peindre de toutes sortes de couleurs, ni décorer le boîtier électrique, ou la prise électrique – ce n’est pas nécessaire. OK ? C’est tout. J’espère avoir suffisamment expliqué, parce que vous êtes intelligents de toute façon.

Et pour l’illumination immédiate, vous devez compter sur vos milliers d’éons de bénédictions pour pouvoir la recevoir d’un Maître exceptionnel et puissant. Sans cela, même si vous devenez ascète pendant très, très longtemps et que vous ne mangez même rien, cela ne sert pas à grand-chose. Bien sûr, cela pourrait parvenir à nettoyer une partie de votre karma. Mais le karma physique ne peut à lui seul vous amener à la libération ou vous condamner, car la vision spirituelle est différente de la connaissance extérieure. Je dois réfléchir à la manière de l’expliquer. Dois-je encore l’expliquer ??

Photo Caption: LE TRAVAIL LE PLUS HUMBLE DEMEURE UN TRAVAIL NÉCESSAIRE.

Télécharger la photo   

Regarder la suite
Toutes les parties  (1/6)
1
2024-06-13
3384 Vues
2
2024-06-14
2702 Vues
3
2024-06-15
2428 Vues
4
2024-06-16
2187 Vues
5
2024-06-17
2358 Vues
6
2024-06-18
2099 Vues
Partager
Partager avec
Intégré
Démarrer à
Télécharger
Mobile
Mobile
iPhone
Android
Regarder dans le navigateur mobile
GO
GO
Prompt
OK
Appli
Scannez le code QR
ou choisissez le bon système à télécharger.
iPhone
Android