Chercher
Français
  • English
  • 正體中文
  • 简体中文
  • Deutsch
  • Español
  • Français
  • Magyar
  • 日本語
  • 한국어
  • Монгол хэл
  • Âu Lạc
  • български
  • bahasa Melayu
  • فارسی
  • Português
  • Română
  • Bahasa Indonesia
  • ไทย
  • العربية
  • čeština
  • ਪੰਜਾਬੀ
  • русский
  • తెలుగు లిపి
  • हिन्दी
  • polski
  • italiano
  • Wikang Tagalog
  • Українська Мова
  • Others
  • English
  • 正體中文
  • 简体中文
  • Deutsch
  • Español
  • Français
  • Magyar
  • 日本語
  • 한국어
  • Монгол хэл
  • Âu Lạc
  • български
  • bahasa Melayu
  • فارسی
  • Português
  • Română
  • Bahasa Indonesia
  • ไทย
  • العربية
  • čeština
  • ਪੰਜਾਬੀ
  • русский
  • తెలుగు లిపి
  • हिन्दी
  • polski
  • italiano
  • Wikang Tagalog
  • Українська Мова
  • Others
Titre
Transcription
À suivre
 

Les trois types de Maîtres, partie 2/5

2024-05-08
Lecture Language:English
Détails
Télécharger Docx
Lire la suite

Le Maître ne vous quitte jamais. Le Maître attend toujours, toujours désireux de vous aider chaque fois que c’est possible ; ou au moins lors du dernier souffle de votre vie, le Maître essaiera encore de vous aider. Mais s’il vous plaît, ne faites pas de vous une poubelle qui recueille toutes sortes de mauvais karmas sales et malodorants, pour vous-mêmes. Laissez au Maître, quiconque en qui vous avez confiance, la possibilité d’être toujours votre Protecteur. Car si vous ne le permettez pas, même le Maître devient aussi impuissant. C’est la loi dans ce monde physique. Dans les autres mondes, cela n’existe pas. Dans les mondes supérieurs, rien de tel - c’est automatique.

Le troisième type de maîtres est un type neutre, ce qui signifie qu’ils ne vous donneront pas de mauvais karma et ne vous donneront pas non plus de bénédiction. Parce que cette personne a juste assez de mérite et d’accomplissement spirituel pour s’occuper d’elle-même dans le monde. Souvent, ces personnes ne peuvent s’occuper que d’elles-mêmes, ou au maximum des membres de leur famille et de leurs amis, et de plusieurs générations, et leurs animaux-compagnons. Elles n’ont plus d’allocation à accorder à quiconque avec qui elles n’ont aucun lien de parenté. Nous sommes tous liés, mais ce que je voulais dire, c’est à ceux à qui elles ne sont pas liées au cours de leur vie. Cette personne ne vous donnera donc rien. Eh bien, c’est mieux que de vous donner un mauvais karma.

Si quelqu’un vous donne des bénédictions, cela signifie aussi la chance, la fortune, le bonheur et la santé – toutes sortes de choses. La bénédiction ne se limite pas à l’élévation spirituelle. Ainsi, si quelqu’un vous donne de vraies Bénédictions, comme celles d’un vrai Maître, par exemple, vous êtes alors une personne très, très chanceuse. Vous devriez être très, très reconnaissant à Dieu d’avoir rencontré ce type de Maître. Souvenez-vous dans la vie quotidienne, essayez de toujours penser de manière positive et de vous souvenir de Dieu en permanence. Et souvenez-vous de votre vrai Maître, si vous en avez un. Si vous n’en avez pas, souvenez-vous simplement de Dieu.

Remerciez Dieu pour tout ce que vous avez dans votre vie – même les mauvaises choses. Car parfois, les mauvaises choses s’avèrent bonnes : elles effacent votre karma, vous aident à vous élever spirituellement, ou annulent quelque chose pour qu’il y ait plus d’espace dans votre vie de sorte que la chance, le bonheur et d’autres éléments heureux entreront dans votre vie. Parce que si votre vie est pleine de mauvaises choses, pleine d’attentes négatives et de karma négatif de la part d’autres personnes, alors même les bénédictions et la fortune n’ont pas de place pour entrer.

Il y a l’histoire d’un Maître à qui un disciple s’est plaint : « Vous voyez, j’avais tel ou tel problème. Où étiez-Vous ? Vous êtes censés me protéger, me bénir. Et Vous n’étiez pas là. Et je n’ai vu venir que des fantômes et des démons, et j’ai eu très peur. » Le Maître dit alors : « Je me tenais devant ta porte, mais tu as invité toutes sortes d’autres personnes dans ton cœur, dans tes prières. Tout ce en quoi tu crois, comme les moines, les prêtres – qui ne sont pas à la hauteur pour te donner une quelconque bénédiction. Tu les invites et tu pries un dieu local, peu importe ce que tu fais. Et je ne suis pas invité. Tu m’as complètement oublié. Alors, je suis resté debout là à attendre. Je ne peux pas faire grand-chose. Ta maison est pleine des autres. » Par la suite, le disciple s’est davantage souvenu du Maître.

Mais même dans ce cas, le Maître ne vous quitte jamais. Le Maître attend toujours, toujours désireux de vous aider chaque fois que c’est possible ; ou au moins au dernier souffle de votre vie, le Maître essaiera encore de vous aider. Mais s’il vous plaît, ne faites pas de vous une poubelle qui recueille toutes sortes de mauvais karmas sales et malodorants, pour vous-mêmes. Laissez au Maître, quiconque en qui vous avez confiance, la possibilité d’être toujours votre Protecteur. Car si vous ne le permettez pas, même le Maître devient aussi impuissant. C’est la loi dans ce monde physique. Dans les mondes supérieurs, rien de tel – c’est automatique.

Même dans le monde Astral, si vous avez un Maître et que vous croyez en Lui ou en Elle, Il ou Elle sera là pour vous et continuera à vous enseigner le véritable Enseignement afin qu’Il/Elle puisse vous élever à un niveau supérieur à l’avenir, une fois que vous aurez été diplômé. Parce que vous ne pouvez pas être dans une dimension supérieure si votre concept intérieur n’est pas correct. Vous croyez en des choses auxquelles vous ne devriez pas croire et vous ne vous souvenez pas très bien de Dieu. Vous priez les fantômes, les démons, au lieu de prier Dieu, au lieu de faire confiance à Dieu pour vous aider. Le Seigneur Jésus a dit : « Bienheureux ceux qui ne voient pas, mais qui croient. » Croyez au moins en Dieu ; croyez aux Maîtres passés, présents et futurs qui vous aident. Surtout les Maîtres actuels, parce que les Maîtres actuels détiennent toutes les Bénédictions nécessaires pour vous aider, parce qu’Ils/Elles ont été nommés pour ce travail. Tout comme le président est élu, il devient président, et il aura un certain privilège, notamment celui de pouvoir pardonner même aux criminels, et à beaucoup d’entre eux d’ailleurs.

Et maintenant, le 3e type de personne, je vous l’ai déjà dit, est neutre vis-à-vis de vous. Il/Elle ne vous donnera rien, du moins pas de mauvaises choses. Les personnes dont vous devriez avoir le plus peur sont les deuxièmes, car non seulement elles ne vous donnent rien de bon, mais en plus elles vous prennent quelque chose en échange. En échange de leur mauvais karma, ils vous prennent du mérite. Ils prennent autant que le karma le permet. C’est là le problème. Tout comme les voleurs, ils entrent dans votre maison et vous ne vous en rendez pas compte. Ils ne vous apportent rien. Ils vous prennent tout ce qu’ils peuvent, tout ce qu’ils peuvent transporter, tout ce qui est pratique ; tout ce qui a de la valeur dans votre maison, ils le prennent.

Cela ressemble au deuxième type de personnes qui vous prennent des choses et vous êtes impuissant, parce que vous n’êtes pas conscient qu’ils les prennent. Vous n’êtes pas assez élevé spirituellement pour être même conscient des Bénédictions de Dieu et du Maître à votre égard, sans parler d’être conscient de vos mérites disponibles, ou de votre accomplissement spirituel qui vous est retiré, Parfois plus, parfois moins. Bien sûr, cela dépend de l’individu qui le prend. Et cela dépend de la force de votre accomplissement spirituel pour vous protéger. Si vous n’avez pas de Maître, vous êtes très vulnérable.

En Inde, depuis très, très longtemps, les gens ne croient pas en quelqu'un qui n’a pas de Maître. S’ils vous demandent parfois si vous avez un Maître et que vous dites : « Non, je ne crois en aucun Maître », ils vous regarderont de haut. Ils ne veulent même pas s’associer avec vous, à moins qu’ils n’y soient obligés. L’un des Maîtres sikhs, Guru Amar Das, n’avait pas de Maître. Et Ses connaissances ou Sa famille lui ont demandé s’Il avait un Maître. Il a répondu : « Non. » Et Ils n’ont pas été très polis avec Lui. Plus tard, on Lui a montré le Maître sikh de l’époque, et Il est allé prendre refuge auprès de ce Maître sikh. Il avait déjà 72 ans, mais Il avait été végétarien toute Sa vie. Il a donc pris refuge auprès de ce Maître sikh actuel. Il avait fait de Son mieux, avec toute Sa dévotion. Son monde entier n’était que son Maître – Il ne voulait rien d’autre. Et Il était très humble, très diligent à servir le Maître, dans les moindres détails. Ainsi, avant que le Maître ne décède, Il a conféré le manteau de Maître à cette personne âgée, qui est devenue un Maître à un âge très avancé. C’est une exception. Généralement, un Maître doit être plus jeune.

La plupart du temps, il faut être plus jeune pour être accepté sous l’aile protectrice du Maître, afin d’avoir plus de temps pour pratiquer et s’habituer à un régime végan ou végétarien, selon ce que le Maître a prescrit. Jadis, certains Maîtres mangeaient aussi végétarien, c’est-à-dire qu’ils consommaient un peu de lait. En effet, à l’époque, le lait était plus inoffensif qu’aujourd’hui. Il ne contenait pas de produits chimiques ni de substances nocives. De nos jours, même des traces de grippe aviaire se retrouvent dans le lait des vaches-personnes. Soyez prudents.

Media report from NBC Bay Area – April 27, 2024, Gia Vang: Des troupeaux de vaches laitières infectés. L’Agence américaine des produits alimentaires et médicamenteux indique que des fragments du virus H5N1, aussi appelé la grippe aviaire, ont été trouvés dans un échantillon de lait pasteurisé sur cinq.

Je vous le dis, végan est ce qu’il y a de mieux. Et même aujourd’hui, végan est aussi risqué. Une partie du lait est contaminée par le champ du voisin, ou par l’engrais du voisin, ou par l’herbicide, l’insecticide ou le pesticide du voisin.

Autrefois, les gens traitaient les vaches-personnes avec gentillesse. Ils n’utilisaient que leurs mains pour traire les vaches- ou les brebis-personnes, ou tout autre animal-personne capable de donner du lait. Ils utilisaient leurs mains, des mains douces, pour traire un peu de lait – juste assez pour eux. Et les veaux continuaient à vivre avec la mère jusqu’à ce qu’ils grandissent et n’aient plus besoin de lait. Ils y veillaient.

Parce qu’ils avaient aussi besoin de plus d’animaux-personnes plus tard pour donner davantage de lait, par exemple, ou pour labourer le champ et porter certains fardeaux pour eux. Autrefois, nous n’avions pas de voitures ou nous n’en avions pas beaucoup. Dans certains pays, c’est encore le cas. C’est pourquoi ce genre de pratique saine et salutaire, qui consiste à entretenir les champs et à bien traiter les animaux-personnes, est très, très, très bonne, très favorable à la santé humaine, à l’économie et à l’environnement.

Mais de nos jours, nous en faisons trop. Nous sommes avides et la population continue de croître et nous utilisons des machines pour blesser les vaches-personnes, les torturer afin de leur prendre du lait, les emprisonner toute la journée dans un petit enclos, parfois en leur enchaînant le cou et toutes sortes d’autres choses. Vous le voyez. Vous le savez. C’est tout à fait inhumain et cruel, et cela crée un karma terrible pour tout le monde et pour la planète. Et même si nous perdons cette planète, perdons tout ce que nous avons, nous ne pouvons nous en prendre qu’à nous-mêmes. J’espère que nous n’aurons pas à faire face à une telle tragédie, mais qui sait, qui sait ?

Nous faisons tous de notre mieux, mais ce n’est pas encore suffisant. Je me contente d’espérer, de prier et de faire confiance à Dieu, à tous les Maîtres et à tous les Êtres Nobles et Élevés de l’Univers pour nous aider. Mais si notre karma est trop lourd, on ne peut pas faire grand-chose ; Ils ne peuvent pas faire grand-chose. Même le plus grand Maître, même Dieu ne peut pas faire grand-chose. Les choses doivent suivre leur cours selon leur construction, leur mécanisme. C’est comme si votre voiture était trop vieille et que vous n’en preniez pas bien soin, tôt ou tard vous aurez un accident ou elle cessera tout simplement de fonctionner. Si vous voulez que la voiture fonctionne à nouveau, vous pouvez la réparer. Vous pouvez aller chez le mécanicien, conduire prudemment, changer la batterie, changer le moteur presque complètement, et votre voiture pourra rouler.

Photo Caption: Unies, nous fleurissons !

Télécharger la photo   

Regarder la suite
Toutes les parties  (2/5)
1
2024-05-07
8732 Vues
2
2024-05-08
5349 Vues
3
2024-05-09
4631 Vues
4
2024-05-10
4389 Vues
5
2024-05-11
3801 Vues
Partager
Partager avec
Intégré
Démarrer à
Télécharger
Mobile
Mobile
iPhone
Android
Regarder dans le navigateur mobile
GO
GO
Prompt
OK
Appli
Scannez le code QR
ou choisissez le bon système à télécharger.
iPhone
Android