Chercher
Français
  • English
  • 正體中文
  • 简体中文
  • Deutsch
  • Español
  • Français
  • Magyar
  • 日本語
  • 한국어
  • Монгол хэл
  • Âu Lạc
  • български
  • bahasa Melayu
  • فارسی
  • Português
  • Română
  • Bahasa Indonesia
  • ไทย
  • العربية
  • čeština
  • ਪੰਜਾਬੀ
  • русский
  • తెలుగు లిపి
  • हिन्दी
  • polski
  • italiano
  • Wikang Tagalog
  • Українська Мова
  • Others
  • English
  • 正體中文
  • 简体中文
  • Deutsch
  • Español
  • Français
  • Magyar
  • 日本語
  • 한국어
  • Монгол хэл
  • Âu Lạc
  • български
  • bahasa Melayu
  • فارسی
  • Português
  • Română
  • Bahasa Indonesia
  • ไทย
  • العربية
  • čeština
  • ਪੰਜਾਬੀ
  • русский
  • తెలుగు లిపి
  • हिन्दी
  • polski
  • italiano
  • Wikang Tagalog
  • Українська Мова
  • Others
Titre
Transcription
À suivre
 

Puisse le vertueux triompher, partie 6/6

2021-01-07
Lecture Language:English
Détails
Télécharger Docx
Lire la suite

Je ne sais pas dans combien de temps on sera libérés de ce COVID-19. Cela dépend des humains. (Oui, Maître.) S’ils font demi-tour et vivent avec compassion, fini les tueries d’animaux ou d’hommes, alors cette pandémie disparaîtra en un rien de temps, sans aucun médicament, sans vaccin, sans aucun problème. Mais s’ils continuent comme ça, je ne sais pas, je ne peux pas garantir. Je peux en aider certains. Mais je ne peux aider complètement. (Oui, Maître.)

Autre chose ? Décembre. Je vérifie. Ouah ! Il y en a plus derrière, parce que je n’ai pas écrit pendant plusieurs jours donc je pensais qu’il ne restait plus rien, mais c’était seulement le 10, donc il en restera plus. Et qu’y a-t-il d’autre ici ? Beaucoup plus, mais je ne peux pas vous le dire, OK ? (Oui Maître.)

La moufette aime la nourriture molle, pas la nourriture dure du chien, même s’il en a mangé. Mais il aime ce qui est mou, alors… j’ai dit : « OK, je vais les tremper dans de l’eau bouillie pendant un moment, puis je les donnerai. » Alors il préfère ça. Il le mange plus vite et il les a toutes mangées. Avant, il laissait les plus grosses. Il ne mangeait que les petites. Pour chiot. La nourriture pour chiots. Maintenant je la ramollis et il aime ça. Je lui ai demandé : « Aimes-tu autre chose ? » Il a dit qu’il ne savait pas, « Ça va. » Il est allé à certains endroits et a mangé le pamplemousse. (Oh.) Dans un jardin, quelque part. Il mange la peau, puis il mange un peu de pamplemousse, très peu. Chaque pamplemousse, il creuse un trou et en mange un peu. Et puis j’ai dit : « Y a-t-il autre chose que je peux te donner, parce que je ne suis pas une moufette, je ne sais pas ce que tu aimes ? » Il a dit : « Ça va déjà, c’est très bien. La nourriture (végane) pour chiens est bonne. » Et puis je lui ai demandé : « Mais comment connais-tu la nourriture pour chien ? Parce que les moufettes ne savent rien de cette nourriture pour chien ; comment se fait-il que tu viennes manger la nourriture (végane) pour chien, comme si tu étais mon chien ? » Il a dit : « Sozy m’a dit que Vous me nourririez. » (Oh.) J’ai dit : « Ah, cette fille ! Fouineuse. » Non seulement je dois la nourrir, prendre soin d’elle, mais maintenant elle a même introduit quelqu’un d’autre pour venir manger ma nourriture. Oh, oui, c’était très drôle. J’ai dit : « Bien sûr, je te nourrirais. Je ne savais pas avant, j’ai pensé qu’il valait mieux te laisser tranquille. Parce que je n’ai jamais su comment nourrir une moufette avant. Et je pensais qu’une vie naturelle était meilleure pour toi. » Mais il n’aime pas manger ces escargots, ces grenouilles et tout ça. (Oh.) Ainsi, Sozy traînait dans les parages quelque temps auparavant, et elle lui a donc dit : « Tu viens parler au Maître, Elle te nourrira. »

Parce qu’ils se parlent, vous savez ? Je ne savais pas qu’un chien pouvait parler à une moufette. Ils n’ont pas besoin d’être ensemble pour parler. (Oui.) S’ils savent que je m’occupe des chiens, ils peuvent parler. Il a dit : « Qu’as-tu mangé ? Je n’aime pas manger tous ces escargots vivants dans le jardin. » Alors, Sozy a dit : « Nous ne mangeons pas d’animaux. Non ! Nous sommes végans. » Alors, la moufette a demandé : « Comment trouves-tu des animaux végans à manger ? » Sozy a dit : « Gros bêta ! Ce ne sont pas des animaux végans. C’est végan ! Simplement végan, pas d’animaux. » Alors, il a dit : « Comment trouves-tu cette nourriture à manger.» Elle a dit : « Tu parles à mon Maître. Elle va te nourrir. » Donc, il est vraiment venu (Ouah.) une fois quand j’étais là. Alors, il m’a vraiment regardée, les deux fois où je l’ai rencontré. La première fois qu’on s’est rencontrés, c’était tout droit, en face à face, mais de loin. À quelques mètres l’un de l’autre, et ses yeux brillaient, (Oui.) Mais c’était très triste. (Oh.) Alors je sais, je le nourris. D’abord, je lui ai donné du pain, des crackers et des trucs comme ça. Et il a mangé le pain. Alors j’ai dit : « OK, peut-être de la nourriture (végane) pour chien, dans le sac, encore fraîche et neuve, alors je lui ai donné un peu de nourriture pour voir s’il la mange. Il a tout mangé. (Oh.) Oui. Puis la fois suivante, j’ai donné du pain et plus de nourriture (végane) pour chien. Il a mangé toute la nourriture ; il a laissé le pain. Donc, je sais qu’il aime juste la nourriture (végane) pour chien. Peut-être qu’il écoute trop Sozy. Sozy a dit : « On mange de la nourriture végane pour chien. On ne mange pas d’autres choses qui ne sont pas véganes. » Alors, peut-être qu’il s’inquiète que toute autre chose ne soit pas végane. Donc, il n’a plus mangé de pain, il ne mange que la nourriture (végane) pour chien. Et plus tard, un jour, je pensais peut-être... parce qu’il a laissé les grosses croquettes pour chien. Vous savez, la nourriture (végane) pour chien prête à l’emploi ? (Oui Maître.)

Alors je lui ai dit, et maintenant j’ai dit à quelqu’un de s’en occuper si je ne suis pas là, quelqu’un d’autre s’en occupera. Je n’ai pas toujours le temps ou je ne suis pas toujours au même endroit. Je dois bouger sans cesse. Courir partout. Pour des raisons de sécurité et pour d’autres raisons, des raisons spirituelles. Parce que certains endroits ont plus de valeur spirituelle que d’autres. Et après avoir fini avec un endroit, je vais à un endroit plus élevé. Vous comprenez cela ? (Oui Maître.) S’il y en a un, alors je dois me déplacer. Alors un jour, j’ai pensé qu’il est peut-être très petit. Il n’avait que six ou sept mois. Alors peut-être qu’il aime les aliments mous. Alors j’ai dit à la personne qui s’en occupe : « Met d’abord de l’eau chaude pour le faire tremper ; il préfère ça. » Il s’est retourné et a dit : « Merci. Merci. » (Oh.) Il a tourné, tourné, et a dit : « Merci. » Tout comme les chiens quand ils courent après leur queue. (Oh.) Peut-être l’a-t-il appris de Sozy, je ne sais pas, ma chienne. Il y a bien d’autres choses dont je ne peux pas vous parler. Peu importe, peu importe. Autre chose, pas possible. Ceci.

Vous savez qu’il existe de nouvelles variantes du COVID de nos jours, n’est-ce pas ? (Oui, Maître.) Ils se propagent 70 ou 80 % plus vite que l’ancien. (Ouah.) Et ils les ont trouvés en Angleterre, mais peut-être qu’ils sont déjà en France ou ailleurs, donc toute l’Europe est fermée maintenant. (Ouah.) Ils ne laissent personne d’Angleterre venir, enfin à moins qu’il y ait quelque chose de vraiment urgent ou très, très important. (Oui, Maître.) Ils sont tous fermés maintenant. Maintenant, toute l’Angleterre est mise en quarantaine par l’Europe. (Oui Maître.) Et puis même d’autres pays interdisent également aux Anglais de venir dans leur pays aussi. J’ai oublié, peut-être la Turquie ou autre. Vous vérifiez. Parce que cette nouvelle variante vient d’Angleterre, ils l’ont trouvée en Angleterre. Et six, sept types d’entre eux. Ou peut-être plus maintenant. C’est si effrayant. (Oui, Maître.)

N’êtes-vous pas heureux de vivre seuls ensemble dans une bulle. (Oui. Oui Maître.) Je ne porte pas de masque. Parce que si je porte un masque, je vais peut-être parler ainsi : « Comment allez-vous ? » En plus, je n’en ai pas besoin, je vis seule. (Oui.) Je ne suis en contact avec personne. (Oui. Oui Maître.) Pas même les chiens à présent. Je ne vois aucun chien, je ne vous vois pas. Nous vivons juste comme ça.

Je ne sais pas dans combien de temps on sera libérés de ce COVID-19. Cela dépend des humains. (Oui, Maître.) S’ils font demi-tour et vivent avec compassion, fini les tueries d’animaux ou d’hommes, alors cette pandémie disparaîtra en un rien de temps, sans aucun médicament, sans vaccin, sans aucun problème. Mais s’ils continuent comme ça, je ne sais pas, je ne peux pas garantir. Je peux en aider certains. Mais je ne peux aider complètement. (Oui, Maître.) C’est déjà beaucoup, beaucoup d’aide. C’est pourquoi il n’y a pas autant de morts que ce que ça aurait dû être. Vous comprenez ? (Oui, merci, Maître.)

Et je demande : « Êtes-vous amis ? » Nous retournons à la moufette. Je l’ai vue ici un autre jour. « Êtes-vous amis ? » Il a dit : « Non, on ne se connaissait pas avant. » « Mais vous discutez, n’est-ce pas ? » Il a dit : « Oui, oui, on a des conversations, et elle me rend visite parfois. » Peut-être astralement. Vous savez, l’âme. Aucune relation avec moi non plus. Avec le Maître non plus. « Quand te l’a-t-elle dit ? » Il a dit : « Il y a quelques mois. » J’ai dit : « OK ».

Il y a quelques mois, c’est la première fois que je l’ai vu. Ny, c’est son nom. Il a un nom. Ny. N-Y. Alors je l’appelle parfois Ny, quand je le nourrissais avant. Maintenant, je ne le nourris pas. Quelqu’un pourrait le faire, mais quand je le nourrissais avant, je l’appelais toujours par son nom. Je disais : « Ny, ta nourriture est prête. Quand tu es prêt, quand tu as faim, tu viens manger, d’accord ? Avec tout plein d’amour, et tu dois remercier Dieu. Dieu te la donne. Je fais seulement la volonté de Dieu. D’accord ? Je t’aide, mais cela vient de Dieu. » Donc, il comprend cela. Avant, alors que je le nourrissais encore, il faisait le tour de ma maison. C’est un petit studio, avec des toilettes et tout à l’intérieur, à peu près six mètres sur quatre. Et préparé aussi pour les chiens. Au cas où les chiens viennent, ils peuvent avoir de la place. Ils ont un canapé et leur cage que j’ai conçue. Mais un seul, car la plupart du temps ils sautent sur le canapé. Ils aiment ça. Parce qu’ils peuvent mieux me voir. Et aussi, c’est plus élevé. Je leur dis : « Peut-être que la grotte est froide parce que c’est sur le sol, donc si vous voulez, le canapé est mieux. » Mais depuis, ils dorment toujours sur le canapé. S’ils peuvent l’avoir. Parfois, ils sautent dans la grotte, vous savez, leurs niches, s’ils veulent qu’il fasse sombre. Sinon, ils restent sur le canapé.

L’autre jour, parce qu’il pleuvait, je me demandais comment la moufette pouvait se débrouiller par ce temps. Et il est si jeune. Ses parents sont déjà décédés (Oh.) à cause de la vieillesse, m’a-t-il dit. Donc, il vit seul et se débrouille seul. Si jeune déjà. Puisqu’il avait peut-être trois, quatre mois, oui ? (Oh.) Et maintenant il va bien, alors je suis triste, je devrais peut-être dire à la personne qui s’occupe de ça de mettre une niche dehors ou quelque chose pour lui. Mais ensuite j’ai dit : « Oh, non, mieux vaut pas, parce que ce n’est pas aussi sûr que s’il avait son propre terrier. Peut-être qu’il le sait déjà, peut-être que ses parents lui ont appris, ou peut-être qu’il reste dans le terrier de ses parents, parce que s’il continue à venir manger sans arrêt, cela signifie qu’il va bien. C’est plus sûr que de le mettre dans cette boîte pour chien et de la mettre dehors et toute autre chose peut ramper à l’intérieur et le blesser. Vous comprenez ? (Oui.) Ou si les chiens y vont, ils pourraient passer à côté et lui faire peur. Tous ne parleront pas comme Sozy. Ils pourraient lui faire peur ou aller le renifler, le renifler et le faire mourir de peur. Alors j’ai dit qu’il ne valait mieux pas. Laissez-le tranquille. Donnez-lui juste à manger, ça suffit. C’est ce que je pensais. Alors, son âme est venue vers moi et m’a dit : « Ne soyez pas triste, parce que je Vous aime. (Ohhh !) Comme un enfant à sa mère, plus que ça. » Alors, (Ouah.) j’ai dit : « Très bien. Je ne suis pas triste, je m’inquiète juste pour toi. » Je m’inquiète aussi pour beaucoup d’autres animaux, parce qu’ils n’ont pas leur sécurité, vous savez ? (Oui Maître.)

La dernière fois, j’ai vécu quelque part et j’ai vu un écureuil, un bébé, tomber par terre et mourir. (Oh.) Oh, et cela m’a vraiment fait tellement mal. Mais comment peut-on prendre soin de l’écureuil ? Et puis ils sont tout jeunes et peut-être trop de vent, alors ils sont simplement tombés. Oh mon Dieu. Cela m’a fait vraiment très mal pendant très, très longtemps. Ok. Désolée. D’autre… vous voulez le journal, hein ? D’autres questions ? Ou juste ça ? (C’est tout, Maître.) C’est tout ? Voyons voir s’il y a autre chose.

J’ai dit ici que « Je pleure trop tous les jours. Ce n’est pas bon pour mes yeux. Je ferais mieux d’essayer de le contrôler. Ils sont un peu plus flous ces jours-ci. » « S’il Vous plaît, les Cieux, pardonnez aux animaux et à leurs ennemis. Pardonnez à tous les humains. Et il y a d’autres choses sur quelque chose qui ne peut pas non plus vous être dit. Désolée. Je pense que c’est fini. C’est un autre journal. Ce n’est pas grand-chose. Et celui-là, je n’écris pas beaucoup, parfois, mais pas beaucoup. Non. OK, OK. Alors c’est tout. Beaucoup d’autres choses concernent les prédictions pour tel ou tel leader, et ceci et cela sur notre planète. Je ne peux pas vous en parler. OK ? (Nous comprenons, Maître. Merci Maître.)

Je vous souhaite à nouveau un Joyeux Noël, une Bonne Année. (Joyeux Noël, Maître et Bonne Année à Vous aussi.) Plus aucune questions, hein ? (Non Maître. Pas d’autre.) OK très bien. (Merci beaucoup d’avoir pris le temps de parler avec nous, Maître.) Vous devriez l’apprécier, vraiment. (Oui, merci Maître.) Parce que mon temps est vraiment très serré. Très serré. Chaque fois que je peux y arriver, je suis heureuse de le faire. OK ? (Merci beaucoup, Maître.) Aujourd’hui, pas beaucoup d’émissions en urgence, pas comme beaucoup de diffusions ce soir, de diffusions ce soir ou pas beaucoup de corrections, donc ça va. Oui. Très bien, alors merci (Merci, Maître.) d’être de bons garçons (Merci, Maître) et de bonnes filles. Que Dieu vous bénisse tous. (Que Dieu Vous bénisse, Maître. Merci Maître.) Je vous remercie de tout faire pour aider le monde, pour m’aider et sans condition. Vous ne voulez pas grand-chose du monde, vous ne voulez pas grand-chose pour votre confort, même si vous pouvez avoir tout ce que vous voulez, vous le savez, n’est-ce pas ? (Oui.) Vous commandez ce dont vous avez besoin. OK ? Jamais, jamais… Je ne dirai rien. Juste pour votre confort et pour que vous continuiez à travailler. D’accord ? (Merci Maître.)

En passant, je remercie aussi tous les travailleurs de Supreme Master TV à l’extérieur dans le monde. Ils font aussi beaucoup de sacrifices parce qu’ils ont aussi un travail pour gagner leur vie, et ils ont aussi les membres de leur famille, leurs liens, leurs obligations, et ils prennent encore leur temps d’aider dans ce travail, pour aider notre monde. Je vous remercie donc sincèrement et humblement. Que Dieu vous bénisse tous. Je vous aime tellement. Merci. Câlin, câlin. Que Dieu vous bénisse vous et vos familles. Au revoir. (Au revoir, Maître.)

Regarder la suite
Toutes les parties  (6/6)
1
2021-01-02
9752 Vues
2
2021-01-03
6863 Vues
3
2021-01-04
11004 Vues
4
2021-01-05
6116 Vues
5
2021-01-06
5817 Vues
6
2021-01-07
5324 Vues
Partager
Partager avec
Intégré
Démarrer à
Télécharger
Mobile
Mobile
iPhone
Android
Regarder dans le navigateur mobile
GO
GO
Prompt
OK
Appli
Scannez le code QR
ou choisissez le bon système à télécharger.
iPhone
Android