Chercher
langue
  • Toutes les langues
  • English
  • 正體中文
  • 简体中文
  • Deutsch
  • Español
  • Français
  • Magyar
  • 日本語
  • 한국어
  • Монгол хэл
  • Âu Lạc
  • български
  • bahasa Melayu
  • فارسی
  • Português
  • Română
  • Bahasa Indonesia
  • ไทย
  • العربية
  • čeština
  • ਪੰਜਾਬੀ
  • русский
  • తెలుగు లిపి
  • हिन्दी
  • polski
  • italiano
  • Wikang Tagalog
  • Українська Мова
  • Toutes les langues
  • English
  • 正體中文
  • 简体中文
  • Deutsch
  • Español
  • Français
  • Magyar
  • 日本語
  • 한국어
  • Монгол хэл
  • Âu Lạc
  • български
  • bahasa Melayu
  • فارسی
  • Português
  • Română
  • Bahasa Indonesia
  • ไทย
  • العربية
  • čeština
  • ਪੰਜਾਬੀ
  • русский
  • తెలుగు లిపి
  • हिन्दी
  • polski
  • italiano
  • Wikang Tagalog
  • Українська Мова
À suivre
 

Shorts / Visites au Paradis et en Enfer : Témoignages

Un voyage au Paradis – Paradis occidental d’Amitabha ou « Terre pure de l’extrême béatitude »

2023-06-30
Détails
Télécharger Docx
Lire la suite
Maître nous a dit un jour qu’en suivant Maître pour pratiquer la méditation, « nous mourons tous les jours de notre vivant », ce qui signifie que la conscience de notre âme peut aller et venir entre le Ciel et la Terre sans avoir à attendre que ce corps physique meure réellement.

J’ai eu l’honneur de visiter le Paradis occidental d’Amitabha ou « Terre pure de l’extrême béatitude » plusieurs fois pendant ma méditation, même si je ne pratique pas le « Bouddhisme de la Terre Pure », mais la « Méthode Quan Yin » que Maître Suprême Ching Hai m’a transmise, qui me permet de visiter le Paradis occidental de mon vivant. C’est pourquoi la « Méthode Quan Yin » est une méthode complète et parfaite, l’ultime de toutes les méthodes de pratique spirituelle.

J’ai vu que le Paradis occidental était exactement le même que celui décrit dans le Sutra bouddhiste : le sol était pavé d’or et les palais étaient faits d’or mou et élastique, transparent et brillant de lumière dorée. Les piliers à l’intérieur et à l’extérieur des palais étaient tous incrustés de pierres précieuses de 7 ou 9 couleurs. Tout y était composé de lumière. Les bâtiments rayonnants ressemblaient aux anciens édifices de la Terre, qu’il s’agisse du magnifique style bouddhiste, du style islamique ou de l’élégant style catholique, car tous les édifices de la Terre sont des imitations de ceux du Ciel. Les bâtiments du Ciel étaient vraiment si beaux qu’aucune langue du monde ne peut les décrire. Ils avaient tous leur propre conscience, comme des créatures vivantes avec lesquelles on peut communiquer. Même s’ils avaient apparemment des portes, nous pouvions y entrer sans avoir à passer par une porte ou un obstacle quelconque.

Les couleurs des fleurs et des plantes y étaient vraiment transparentes et brillantes, et toutes pouvaient chanter. Les arbres scintillaient de lumière et émettaient une sorte de vibration subtile, comme s’ils chantaient. La lumière était si forte que je ne pouvais au début distinguer les arbres, des fleurs ou des plantes. Même les animaux-personnes étaient étincelants. Les montagnes étaient aussi vertes et de couleurs très vives et rayonnantes.

J’ai d’abord visité le niveau inférieur du Paradis occidental réservé aux personnes qui avaient reçu des récompenses méritoires pendant leur séjour sur Terre ou qui avaient chanté le nom du Bouddha Amitabha et qui avaient moins de karma. À leur arrivée, ils devaient d’abord nettoyer leurs parties contaminées après avoir vécu dans la grande cuve de teinture de la Terre, puis s’élever peu à peu au niveau intermédiaire après avoir été parfaitement purifiés.

Au niveau intermédiaire étaient ceux qui avaient pratiqué spirituellement et médité davantage, mais à qui il restait beaucoup de pensées distrayantes. J’ai vu certains d’entre eux regretter les plaisirs du monde d’avant ; par exemple, tout ce qu’ils voulaient manger apparaissait instantanément pour leur plus grand plaisir, et tout ce qu’ils désiraient était instantanément créé par leur seule pensée.

J’ai vu des moines et des nonnes qui avaient pratiqué le Bouddhisme de la Terre Pure et respecté les préceptes de manière assez stricte. Ils renaissaient au niveau inférieur ou moyen et regrettaient de ne pas avoir bien pratiqué lorsqu’ils étaient dans leur corps humain ; ils voulaient pratiquer avec diligence après être allés là-bas.

Ainsi, à chaque niveau de la « Terre pure d’extrême béatitude », des Bouddhas ou Bodhisattvas donnent miséricordieusement des conférences. Lorsque la Bodhisattva Quan Yin y donnait une conférence, tous les êtres se transformaient miraculeusement en adolescentes pour écouter la conférence, en portant toutes les mêmes habits. La Bodhisattva Quan Yin donnait alors une conférence par vibration que toute l’assistance pouvait comprendre.

J’ai aussi vu que lorsque le Bouddha Amitabha s’y rendait pour donner une conférence, tous les êtres se transformaient miraculeusement en jeunes garçons pour l’écouter, et le Bouddha Amitabha utilisait aussi la vibration au lieu du langage pour que tout le monde comprenne. Après la conférence, chacun reprenait ses vêtements d’origine, ce qui me paraissait très intéressant ! Je me suis aussi jointe à eux pour écouter la conférence.

Là-bas, chaque être avait une « maison » – une « fleur de lotus ». Ils méditaient, pratiquaient la spiritualité, récitaient des sutras, etc. dans leur propre lotus. Un lotus y est plus grand que notre Terre, car un seul œil du Bouddha Amitabha est déjà aussi immense que l’Univers. C’est pourquoi les êtres du Paradis occidental étaient très, très grands, contrairement à nous, humains terrestres, qui sommes si petits. Même si c’est le monde du Bouddha, si les êtres n’y pratiquent pas bien, leurs fleurs de lotus se flétrissent et perdent leur lumière ; ils ne peuvent pas tricher.

Le sutra décrit la fameuse « Eau des Huit Mérites » du Paradis occidental. J’ai vu qu’il s’agissait d’une eau transparente qui est extraordinairement « pure, fraîche, sucrée, douce, hydratante, calmante, désaltérante, et qui nourrit toutes les qualités ». Les êtres pouvaient s’y rendre pour laver toutes les saletés attachées à leur âme, puis retourner dans leur maison – la fleur de lotus – pour continuer à pratiquer la méditation.

Il n’y a que du bonheur au Paradis occidental, pas de souffrance ni de contrariété, c’est pourquoi on l’appelle « Terre pure de l’extrême béatitude ». Presque tous les résidents du niveau supérieur du Paradis occidental étaient des Bouddhas et des Bodhisattvas, où Ils étudient les lois et les mystères de l’Univers et se préparent à libérer les êtres, dans l’attente de devenir des Bouddhas ou des Bodhisattvas de niveaux encore plus élevés, ce qui est Leur but en vivant là-bas.

Après avoir visité la « Terre pure de l’extrême béatitude » plusieurs fois, je me suis rendu compte que tant que nous sommes dans ce corps humain, nous devrions nous efforcer d’être végans, de pratiquer la spiritualité, de mener un style de vie vertueux et aimant, et de pratiquer assidûment la « Méthode Quan Yin », qui est la plus élevée. On n’a alors pas besoin d’attendre de mourir pour voyager vers les différents Cieux avec notre conscience. Les Cieux accueillent les pratiquants spirituels comme vous et moi.

Maître a préparé le « Nouveau Paradis », un Ciel incroyable encore plus extraordinaire et magnifique, pour les bons disciples et les bonnes personnes. Merci, Maître ! Il est difficile de Vous revaloir Votre Grâce. Je ne peux que me prosterner devant Vous trois fois à partir d’ici. Respectueusement, Ji-Guang de Chine

Végan : citoyen du Paradis

Végan : une nouvelle fleur fleurit au Paradis.

Chacun des disciples de Maître a des expériences spirituelles intérieures similaires, différentes ou plus nombreuses et/ou des bénédictions dans le monde extérieur ; ce ne sont que quelques exemples. En général, nous les gardons pour nous, selon le conseil de Maître.

Pour d’autres témoignages à télécharger gratuitement, veuillez visiter SupremeMasterTV.com/to-heaven
Regarder la suite
Épisode  18 / 18
9
2022-02-25
4027 Vues
Regarder la suite
Shorts - Visites au Paradis et en Enfer : Témoignages  1 / 38
15
2022-02-25
4027 Vues
Partager
Partager avec
Intégré
Démarrer à
Télécharger
Mobile
Mobile
iPhone
Android
Regarder dans le navigateur mobile
GO
GO
Appli
Scannez le code QR
ou choisissez le bon système à télécharger.
iPhone
Android