Chercher
langue
  • Toutes les langues
  • English
  • 正體中文
  • 简体中文
  • Deutsch
  • Español
  • Français
  • Magyar
  • 日本語
  • 한국어
  • Монгол хэл
  • Âu Lạc
  • български
  • bahasa Melayu
  • فارسی
  • Português
  • Română
  • Bahasa Indonesia
  • ไทย
  • العربية
  • čeština
  • ਪੰਜਾਬੀ
  • русский
  • తెలుగు లిపి
  • हिन्दी
  • polski
  • italiano
  • Wikang Tagalog
  • Українська Мова
  • Toutes les langues
  • English
  • 正體中文
  • 简体中文
  • Deutsch
  • Español
  • Français
  • Magyar
  • 日本語
  • 한국어
  • Монгол хэл
  • Âu Lạc
  • български
  • bahasa Melayu
  • فارسی
  • Português
  • Română
  • Bahasa Indonesia
  • ไทย
  • العربية
  • čeština
  • ਪੰਜਾਬੀ
  • русский
  • తెలుగు లిపి
  • हिन्दी
  • polski
  • italiano
  • Wikang Tagalog
  • Українська Мова
À suivre
 

Shorts / Visites au Paradis et en Enfer : Témoignages

Témoignages du Paradis, 8e partie – L’ascension du corps spirituel vers la Terre de Bouddha et la rencontre avec Bodhisattva Quan Yin

2021-07-24
Détails
Télécharger Docx
Lire la suite

Un matin, peu après l’initiation, je méditais et j’étais sur le point d’entrer en samadhi. (Alors que mon corps physique perdait peu à peu ses sensations, mon âme était toujours dans la conscience absolue). Je pouvais sentir un courant chaud se déplacer lentement dans tout mon corps et mes membres. Je me sentais chaud et agité partout, j’essayais anxieusement de me libérer de toutes les contraintes et de m’élever. Soudain, « whiz ! » Mon âme a jailli de mon œil de sagesse et s’est envolée dans le Ciel nocturne infini à une vitesse supra-mondaine incroyable. Il y a eu une pause immobile, suivie d’une autre montée rapide. Puis, il y a eu une autre pause, une troisième ascension, pour aboutir à une immobilité parfaite.

Tranquillement, j’ai regardé le ciel étoilé scintillant. Je pouvais entendre le vent siffler et le tonnerre gronder. Ces Sons Célestes à couper le souffle ont déferlé sur moi comme des montagnes qui s’effondrent et de violentes vagues océaniques, comme si des milliers de cavaliers passaient à l’assaut. Une chose était très étrange. Seul dans ce cosmos spectaculaire et infini, mon insignifiant corps spirituel ne se sentait ni seul ni effrayé. Au contraire, je me sentais plein d’entrain, rafraîchi, détendu et libre. J’étais dans un état de bonheur absolu. Pendant tout ce temps, je n’ai pas oublié de réciter les Cinq Noms (Saints). En parfaite conscience, je pouvais sentir que chère Maître était toujours à mes côtés. J’étais enveloppé par l’amour illimité que Maître m’accordait.

Quelques jours plus tard, j’ai eu une autre expérience incroyable dans ma méditation, des feux d’artifice spectaculaires, dorés et brillants éclatant continuellement. Au centre de l’extrême luminosité, j’ai clairement perçu la magnifique forme de manifestation du Bouddha (Shakyamuni) Tathagata. Je pouvais aussi entendre la fabuleuse musique supra-mondaine.

Après la méditation, le son familier de Maître chantant les hymnes bouddhistes a résonné dans ma chambre. Si étonné et ravi, j’ai immédiatement continué à méditer et écouté avec mon œil de sagesse. Après plusieurs minutes, j’ai furtivement ouvert les yeux et écouté avec mes oreilles d’humain. La merveilleuse voix de Maître chantait encore de manière si distincte et fascinante. J’ai ouvert et fermé les yeux plusieurs fois. Plus de dix minutes se sont écoulées avant que la voix de Maître finisse par s’éteindre. Je suis reconnaissant que Maître m’ait donné une bénédiction en plus !

Peu de temps après, Maître miséricordieuse m’a permis de faire une autre « ascension au Ciel ». J’étais dans le ciel, dans le pays du Bouddha brillant et coloré que j’avais vu la fois précédente. Dans un manoir glorieux, étonnamment coloré et extrêmement beau, entouré d’auras, j’ai vu le plus miséricordieux et le plus grand des sauveurs – la Bodhisattva Quan Yin (Avalokitesvara), vêtue d’une robe blanche et d’un chapeau blanc, que je vénérais et que je désirais voir depuis des décennies. Au cours des dernières années les plus précaires et les plus misérables, toute notre famille, jeunes et vieux, a réussi à venir à bout de toutes les épreuves, grâce à la protection et dans les bénédictions constantes de la Bodhisattva Quan Yin.

Maintenant, je réalise que la Bodhisattva Quan Yin est ma chère Maître Ching Hai. En écrivant cela, un flot de larmes me brouille la vue. Des larmes de gratitude ne cessent de couler sur mes joues. Je ne peux tout simplement pas exprimer mon amour infini et ma gratitude envers Vous, mon adorable chère Maître ! 

Effet secondaire végan : Votre nom ne peut pas rester secret au paradis.

Chaque disciple de Maître a des expériences spirituelles intérieures similaires, différentes ou plus profondes, et/ou des bénédictions mondaines extérieures ; ce ne sont là que quelques exemples. Normalement, nous ne les divulguons pas, selon le conseil de Maître.

Pour voir ou télécharger d’autres témoignages, veuillez visiter SupremeMasterTV.com/to-heaven

Regarder la suite
Épisode  8 / 18
9
2022-02-25
4027 Vues
Partager
Partager avec
Intégré
Démarrer à
Télécharger
Mobile
Mobile
iPhone
Android
Regarder dans le navigateur mobile
GO
GO
Appli
Scannez le code QR
ou choisissez le bon système à télécharger.
iPhone
Android